Chaque été, l’office de tourisme vous offre la possibilité de découvrir les églises et chapelles du canton de Clères en musique. Le Festival « Eglises en Scène » vous propose six soirées en musique, les mardi et vendredi, de la dernière semaine de juin et des deux premières de juillet. Au programme, différentes ambiances avec du jazz, blues, musique classique, traditionnelles, jazz manouche, chansons françaises, contemporaines ou compositions personnelles…

La chapelle Saint-Georges du hameau de Valmartin au BOCASSE

Élevée au XIIe siècle, cette chapelle dépend alors du doyenné de Pavilly. Le tabernacle d’époque Louis XV, fait figurer le bon pasteur et l’apôtre Jean. La nef s’orne de deux autels dont les retables sont en boiseries à coquilles du XVI siècle. Les stalles aux miséricordes ainsi que la porte de la sacristie sont d’époque Louis XIV. L’église s’enrichit également d’un vitrail Renaissance, où se dresse le Christ en croix avec Marie et Jean.

Eglise_Bocasse

La chapelle Saint-Sulpice au hameau de Touffreville à ESTEVILLE

L’église bâtie probablement au XIIIe siècle, est reconstruite au XVe siècle, comme l’atteste une dédicace datée du 10 mai 1589. Elle est restaurée dans les années 1950, à la suite des dommages causés lors de bombardements en 1944, mais elle est amputée de sa partie ouest.

Chapelle-Touffreville

L’église Saint-Pierre et Saint-Paul de BOSC-GUERARD-SAINT-ADRIEN

Citée au XIIIe siècle, l’église de Bosc-Guérard a été remaniée. Le damier du portail et une fenêtre du chevet attestent une première reconstruction vers 1525, époque d’édification de la tour-clocher Saint-Jacques, servant alors de sacristie. Au XVIIe siècle, apparaît le vocable de saint Pierre et saint Paul. En 1724, Claude de la Motte, seigneur de Bosc-Guérard, dote l’église de trois cloches, dont l’une prénommée Claude Léonore, pèse environs 420 kg. Transformée en salpêtrière pendant la Révolution, l’église subit de nouveaux aménagements de 1844 à 1846. La sacristie est construite en 1866. L’édifice est endommagé en 1944 à la suite d’un bombardement.

P1030750

L’église Saint-Martin de CAILLY

L’abside remonte à l’époque romane. La nef et la tour carrée du clocher datent du XIIIe siècle. Le portail occidental est de 1770.La Révolution laisse l’église dans un grand état de vétusté. D’importants travaux de restaurations débutent à partir de 1896 sous la direction de l’architecte René Martin et s’achèvent en 1901.

6106727

L’Eglise Notre-Dame-de-L’Assomption de MONTVILLE

Elle possède un clocher datant du 11ème siècle, son chœur plus récent est des 15ème et 16ème siècles. Les trois cloches actuelles ont été fondues à Gueutteville-les-Grès en Seine Maritime et bénies le 11 Novembre 1863 ; elles s’appellent Antoinette, Louise et Victoire. Leur poids total est de 1897 kilos. Les sept fenêtres qui éclairent le chœur datent de 1527 et 1529. Elles racontent la vie du Seigneur, de Saint Jean et des Saints honorés dans la région. Le 25 Août 1897 les vitraux du 16ème siècle existants dans l’église de Montville sont classés parmi les monuments Historiques.

MONTVILLE

L’église Saint-Etienne d’YQUEBEUF

Edifiée en 1769, c’est une construction orientée, en brique et grès. Le toit à longs pans est couvert d’ardoise. Jusqu’à la Révolution Française, l’église dépend du doyenné du Cailly puis à partir de 1818 d’Esteville. La cloche en place est ainsi l’ancienne cloche de l’église d’Esteville, bénie en 1764. Le chœur a été construit en 1777 aux frais du curé de la paroisse ; un an plus tard, l’abbé Grouard commandait au célèbre architecte Vauquelin le grand autel classé. Dans l’église, une statue de la Vierge à l’enfant sert parfois de modèle pour la sculpture d’autres statues. La nuit, l’architecture extérieure de l’édifice est mise en valeur par l’éclairage.

Eglise Saint Etienne - Yquebeuf