Le Bocasse

Montville

dsc_0336-retoucheeLaissez-vous séduire par Montville, cette ville superbement fleurie où ruissellent et se rejoignent deux cours d’eau, la Clérette et le Cailly. Choisissez vos produits frais le samedi matin dans le centre-bourg, et baladez-vous en famille autour du plan d’eau. Vous ne manquerez-pas de visiter le Musée des Sapeurs Pompiers de France qui possède l’une des plus grandes collections de véhicules et d’engins, allant de la pompe à bras aux véhicules d’incendies à moteur.dsc_0367-retouchee

 

 

 

 

 

 

 

 

Venez-y en famille, hexagoneet profitez de l’espace de loisirs « l’Hexagone » qui s’étend sur 10 hectares et propose dans un cadre verdoyant et propice à la détente, des activités multiples tels que : un mini-golf 18 trous, un parcours de santé, une aire de jeux, une réserve ornithologique, ainsi qu’un service de restauration.

En famille, découvrez Montville en vous amusant avec le guide du Petit Sapeur Pompier à venir chercher à l’Office de Tourisme.

 

camping-car-montville

 

Vous voyagez en camping-car, Montville met à disposition 6 à 8 places exclusivement réservées aux camping-cars.

 

 

 

 

Joyau de la commune, impossible de la louper, l’Eglise Notre-Dame de l’Assomption se dresse en plein cœur du bourg. Elle possède un clocher du 11e siècle, et son chœur plus récent date des 15 et 16e siècles. Intriguant, la devise national inscrite sur un des collatéraux de l’église ! Il s’agit d’une des rares églises en France à posséder cette inscription républicaine. C’est le Conseil municipal, en 1887, qui, ayant financé une importante partie de l’agrandissement de l’église, inscrivit Liberté-Egalité-Fraternité.

LEglise de MONTVILLEes vitraux du 16e siècle, représentant la vie du Seigneur, de Saint Jean et des Saints Honorés dans la région, sont toujours intacts malgré les péripéties de l’histoire. Ils sont classés parmi les monuments Historiques.
Entrez dans l’édifice et découvrez dans la nef de l’église, sur votre gauche, une jolie statue de l’archange Gabriel. En 1897, c’est Mr Michel Clément, menuisier-ébéniste montvillais, qui donna à la ville cette reproduction en bois de « l’ange au sourire » abrité dans la cathédrale de Reims. L’original est une sculpture gothique anonyme du 13e siècle. La tête de l’ange fut endommagée par les bombardements de 1914. Remise en place en 1926, sa restauration n’enleva rien à la grâce de son sourire énigmatique.

 

 

dsc_0321-retoucheeVous aimez randonner?
Trois boucles de randonnée passe sur les routes et chemins de Montville !
Profitez en pour faire de belles balades et découvrir des endroits qui vous sont encore inconnus.

  • La boucle D,  » Le double Four à Pain « , au départ de Mont-Cauvaire vous dévoile le territoire sur 14km de chemins entre vallée et plateaux. Découvrez le fameux double four à pain et les paysages bucoliques du Pays de Bray.
  • La boucle E,  » Par monts et par vaux « , au départ de Montville vous emmène pour 13,5 km entre plaines et bois et vous assure de jolie point de vue. Vous cheminerez d’hameaux en hameaux et croiserez des bâtisses qui font notre patrimoine. Vous découvrirez ainsi le Manoir du Bois Isambert datant du 17e siècle ou encore d’anciens corps de fermes.
  • Avec la boucle F,  » Le petit patrimoine rural « , au départ de Bosc-Guérard-Saint-Adrien partez pour 19km de randonnée en passant par Montville. Le petit patrimoine se dévoile pas après pas tout au long de la boucle, et vous permet de découvrir un four à pain, des colombiers, des églises et des chapelles…

Visitez le site internet de la commune: http://mairie-montville.com/

 

 

Clères

Niché au cœur de la vallée de la Clèrette, Clères vous offre plénitude, calme et découvertes!

Pierre Demeure

©Pierre Demeure

Au calme d’un village authentique qui a conservé ses halles de marché du 18e siècle, venez-vous détendre et faire le plein d’énergie.
Ces anciennes halles on été utilisées au fil des années à plusieurs fins, un jour musée puis salle de cinéma avant de redevenir un grenier. Aujourd’hui elles ont retrouvé leur éclat et accueillent, un marché hebdomadaire le vendredi après-midi! Faites le plein de produits du terroir et retrouvez sur Clères :

 

 

Le Fournil de Clères, cette boulangerie pâtisserie artisanale situé dans le bourg de Clères propose teurgoule, tartes normandes, apérinettes au Neufchâtel fermier ou lardons-gruyère, croquinettes au chèvre artisanal , pains rustiques, pains du pressoir ou encore pains à l’épeautre. Profitez-en tous les jours sauf le mardi de 6h30 à 19h30.  http://www.le-fournil-de-cleres.com

Cresson des fontaines - Nasturtium officinale - brassicacéesLes Cressonnières du Tôt vous propose à la vente son cresson frais! Vous pouvez l’acheter directement à la Ferme des Authieux (voir ci-dessous).
Pour en savoir un peu plus sur le cresson et sa production à Clères cliquez ici !

– Le Miel du Pays entre Seine et Bray en vente au Parc de Clères pendant les périodes d’ouverture du parc!

 

Le meilleur moyen de connaître Clères, c’est de s’y promener à travers les différentes rues et ruelles!

En famille, procurez-vous le guide du Petit Explorateur. Vous découvrirez l’histoire et le patrimoine du village de manière ludique grâce à des jeux, questions et énigmes.

Vous passerez alors sûrement à côté de l’église Saint-Vaast. Surplombant le village, l’église actuelle fut construite en 1898 sur le même emplacement qu’une plus ancienne datant du 16e siècle. Celle-ci était couverte d’un berceau de bois, surmonté d’un clocher effilé qui figure sur certaines gravures et cartes postales anciennes.

Si vous avez la chance d’entrer dans l’église, vous pourrez admirer de beaux vitraux du 19e siècle, une chaire en bois sculpté, une statue équestre de Saint Georges, une dalle funéraire de Karolus, Baron de Clères en 1626. Une statue représente Saint Clair en martyr, tenant sa tête dans ses mains. Le vitrail, tout près de cette statue, raconte cette histoire. Il existe dans le parc animalier à côté de l’église, la source de Saint Clair dont l’eau avait autrefois la vertu de guérir les maladies des yeux.

Dans le cimetière ancien, entourant l’église, un vieux calvaire en grès est dressé, sculpté, il est inscrit « l’an 1623 Jean Everart maçon ». Sa réparation avec des manchons de bronze résulte des dégâts de la Révolution ou de quelque tempête.

 

 

DP_090815_Cleres_0057Élément phare de la Vallée de la Clérette, le Parc de Clères s’étend sur 13 hectares regroupant arbres et étangs aménagés par le célèbre ornithologue Jean Delacour. De nombreuses espèces d’oiseaux et de mammifères évoluent en semi- liberté dans le parc, sur l’île du lac et dans les volières du château. On y trouve à la fois un parc botanique à l’anglaise contenant des essences rares, et un château dont l’histoire remonte au 12e siècle.

 

1200 animcampagne EAZA faune asiatique 2aux vivent dans ce parc animalier, dont près d’un millier sont en liberté. On retrouve dans le parc de nombreuses espèces ornithologiques comme des grues, des flamants, des ibis, des bernache, des touracos ou des faisans ainsi que de nombreux mammifères comme les antilopes, les wallabies, les gibbons, les pandas roux, les tamarins et les lémuriens.
Côté jardin, Henry Avray-Tipping, architecte paysagiste anglais issu de la mouvance « Arts and Crafts », a créé des jardins devant le château à la demande de Jean Delacour. Ces terrasses restaurées depuis 2012 présentent une grande variété de vivaces aux teintes pastel (pivoines, géraniums vivaces).A.B-D – DPT 76

Retrouvez plus d’informations sur le Parc de Clères ici!

 

 

 

20160216_170338-1

Au centre du Parc se dresse le château de Clères ! Trois châteaux, se succédèrent du Moyen-âge à aujourd’hui, tous reconstruits au même endroit. Tous avait une architecture différente et adaptée selon le siècle à la défense, à la parade, ou à l’habitat. L’ensemble des constructions actuelles est formé par des bâtiments organisés autour de la cour d’Armes, ou Cour d’Honneur. De style Renaissance, le château datant du 16e siècle, fut reconstruit par Georges III, puis par son fils GeorgesIV de Clères qui le fit embellir et terminer. Il se compose aujourd’hui de deux corps de bâtiments en grès.
Le château de Clères, dont le style rappelle l’élégance somptueuse du Palais de Justice de Rouen, compte parmi les plus beaux monuments de la région Haute-Normandie. Vous pourrez aussi découvrir les ruines de l’ancien château du 13e siècle qui se dressait alors sur une motte féodale.

Cadastre Napoléonien du Bourg de Clères (19e siècle) ©Archives76

Bien caché derrière le château, vous découvrirez le manoir du Parc. Cet ensemble architectural se constitue d’un bâtiment à pans de bois de type anglo-normand datant sans doute des 16e et 17e siècles et d’une cohue, tour quadrangulaire en grès probablement construite dès le 14e siècle. La cohue est à l’origine un bâtiment de justice. Le Manoir garde des 16e et 17e siècles un escalier en pierre situé dans la tourelle complètement à l’Ouest. C’est un escalier à vis dont la voûte présente une clé en forme de médaillon.

Après la visite du parc partez sur les chemins qui traversent les bois aux alentours et oxygénez-vous en respirant l’air vivifiant de ces espaces préservés. Vous profiterez de magnifique points de vue sur les vallées.

Deux boucles de randonnées partent des Halles de Clères:

-Le Circuit A vous fait découvrir les villages de Clères, Grugny, Frichemesnil et Les Authieux Ratiéville. La boucle nommée «Les jonquilles» fait 12km et vous serez amener à découvrir comme son nom l’indique de nombreuses jonquilles dans les sous-bois au printemps. Bien qu’elle soit irrésistiblement belle, ne les ramassez pas pour que le spectacle perdure et qu’elles puissent revenir les années suivantes.p1040044

-Le circuit B de 13km traverse les villages de Clères et Le Bocasse. Vous marcherez sur les pas de l’ancien chemin du « Chasse-marée » qui partait de Dieppe, passait par Clères et se rendait à Rouen. Cet itinéraire était emprunté autrefois par des attelages pour ravitailler Rouen et Paris en poissons fraîchement péchés. L’arrivée du chemin de fer et des véhicules à moteur fut le coup d’arrêt du passage du Chasse-marée.

Vous préférez le vélo à la marche à pied, alors partez pour un après-midi ou une journée sur l’un de nos trois circuits balisés de 24, 36 et 38 km au départ de Clères.

Sur les chemins, plusieurs aires de pique-nique sont installées. Vous en trouverez notamment une en face du parc zoologique, ou encore une au hameau de Grand Cordelleville, au bord d’une mare arborée.

Pour plus d’informations sur les randonnées cliquez ici

 

En empruntant la Boucle B, vous pourrez accéder à la chapelle du Tôt dédiée à Notre Dame des Buis et datant du XVIème siècle. Elle n’est pas protégée au titre des Monuments Historiques mais son mobilier est classé en partie. Faite en grès, silex et brique, la petite chapelle n’est aujourd’hui qu’un petit édifice dont les murs présentent de nombreuses cicatrices et patie d’une forte humidité dût à la proximité de la rivière et la présence de source souterraine. La fondation du patrimoine a mis en place une collecte de don à laquelle vous pouvez participer afin de restaurer la petite chapelle. Plus d’informations ici! A l’intérieur de cette petite chapelle du 16e siècle, on peut découvrir : un bénitier en pierre sculpté, un vitrail de la fin du 14e siècle représentant Sainte Anne et Marie, un autel en bois du 18e siècle, plusieurs statues de Sainte Clotilde, Sainte Barbe, Notre Dame des Buis ou encore Saint Roch et son chien. Sur le sol, on trouve une dalle à l’inscription à demi-effacée, tombe d’un Seigneur ou d’un Curé de la paroisse.

Découvrez ici une visite virtuelle de la chapelle du Tôt

Pour plus d’informations sur la commune visitez son site internet : http://www.mairie-cleres.fr/

Claville-Motteville

http://www.ot-cleres.fr/decouvrez/villages-du-canton/

Claville-Motteville recèle d’encore bien de vestiges du passé …

Au détour d’une balade dans les rues du village, vous découvrirez l’église Saint-Martin-et-Sainte-Marguerite datant du 16e et du 17e siècles. Le mobilier y est particulièrement riche! Il proviendrait en partie de l’ancienne église de Gouville, commune réunie à celle de Claville-Motteville par ordonnance du 7 mai 1828. Parmi les richesses abritées dans l’édifice, quelques unes sont classées aux Monuments Historiques.

Cadastre Napoléonien 1825 ©Archives76

On retrouve des fonts baptismaux en pierre, du 14e siècle, comportant aux angles des têtes sculptées; des panneaux en bois sculptés du 16e siècle représentant les apôtres et qui pourraient provenir d’un retable; et enfin une sculpture en terre cuite polychrome de la Vierge à l’enfant assise, datant du 17e siècle. Le devant d’autel, représentant la Cène en haut-relief, date du 19e siècle.

Château de Calleville ©P.Demeure

Vous pourrez admirer les vitraux datant du 19e et du début 20e, certains sont signés de Gve Moïse. Vous remarquerez qu’un vitrail est daté du 1er mars 1953 « en souvenir du parrainage de la cloche Aline-Eugénie ». Juste derrière l’église, se cache un magnifique colombier en briques appartenant certainement à l’époque à la plus grande ferme du village.

En plein centre-bourg, bien dissimulé derrière de nombreux arbres, vous aurez peut-être la chance d’entrevoir le château de Calleville… Tentez votre chance à l’automne!

 

 

 

Dans la partie Sud de la commune se situe le hameau de Gouville. Si vous vous y rendez, vous découvrirez le Château du même nom datant des 18e et 19e siècles. Il présente un très bel ensemble architectural. Gouville fut construit en 1840 et racheté par Adrien de Germiny en 1854. Héritier d’une lignée de grands serviteurs de l’Etat, il est Receveur Général des Finances de la Seine Inférieure et Régent de la Banque de France en 1864. A Gouville, Adrien de Germiny fait creuser un étang alimenté par de nombreuses sources, transforme un ancien moulin en établissement de pisciculture. Amateur de botanique, il installe une vingtaine de serres (aujourd’hui disparues) couvrant 2000m2 pour cultiver des espèces rares, créé un jardin potager qui donne des fruits en toutes saisons.  Aménagé au milieu du XIXe siècle et totalement préservé, le parc à l’anglaise de vingt hectares est un havre de calme et de sérénité

Aujourd’hui, il est possible de louer certaines salles du château afin d’y donner des réceptions et séminaires. Pour plus d’informations rendez-vous sur le site ci-après: http://chateaudegouville.free.fr/index.htm 

CYCLOTOURISME

Il est possible de parcourir la commune en vélo. Le circuit « Vers la haute vallée du Cailly » de 38 kms, part de Clères passe aux Authieux-Ratiéville, à Bosc-Le-Hard puis à Claville-Motteville. Vous emprunterez de petites routes ombragées qui cachent nos petites chapelles, nos  colombiers, nos châteaux… A Claville-Motteville vous apercevrez le château de Claville, l’église du village, le colombier polygonal, et l’étang creusé par Adrien de Germiny.  Plus d’information ici!

Cailly

EGLISE SAINT MARTIN (XIe, XIIe et XVIIIe)


6106727
Les murs de l’église, en maçonnerie de silex et pierre blanche comportent des éléments datables du 11ème siècle pour l’abside, du 12ème pour la tour du clocher. Ils portent la trace de nombreux remaniements, surtout au transept avec l’emploi de grès et de briques.

L’église aurait brûlé plusieurs fois, peut-être lors de l’incendie qui détruisit le presbytère et une trentaine de maisons. Elle était couverte en tuiles jusqu’en 1891, année où la toiture a été refaite en ardoises. Son clocher, sur une tour carrée de 7m de côté avec des murs épais de plus d’un mètre, placée sur la croisée du transept, contient 3 cloches : l’Adrienne Ernestine (815 kg), l’Henriette Claire (593 kg), la Louise Valentine (419 kg).

Bien des statues ou éléments de décoration proviennent de l’église de Gouville et de l’église de St Germain Sous Cailly dont le démembrement a été achevé en 1822 lors d’une vente aux  enchères des matériaux.

Dans la nef, à gauche en entrant se trouve le retable d’un autel datant de la fin du 15ème siècle provenant de l’église de St Germain, représentant dans sa partie supérieure, l’Annonciation, la Nativité et l’Adoration des Mages ; dans sa partie médiane, 5 apôtres et l’une des vertus ; dans sa partie inférieure 4 autres vertus.

Dans le chœur, derrière le Maître-Autel, un groupe sculpté en 1848 représente l’Ascension du Christ entouré des Apôtres, de la Vierge et de Marie-Madeleine. Le transept abrite plusieurs statues : Ste Clotilde datant du 14ème siècle, St Germain et St Nicolas toutes deux datant du 15ème siècle et provenant de St Germain.

Dans la nef, le Chemin de Croix date de 1869. La sacristie abrite un beau chapier réalisé par Mr Bance, menuisier de Cailly, en 1881.

VESTIGES GALLO-ROMAINS

Des vestiges gallo-romains laissent à penser que le Cailly existait déjà à cette époque, le village était alors traversé par les deux principaux axes romains : le cardo et le décumanus.

LA RIVIERE LE CAILLY

Au 19ème siècle, la rivière du Cailly a permis à la région de se développer, notamment dans l’industrie cotonnière qui a connu un essor considérable.

Essor qui lui attribuera le surnom de « la petite vallée de Manchester ».

Pour les amateurs de très beaux lieux naturels, la source du Cailly est un site incontournable.

RANDONNEE

Une boucle de randonnée au départ de Cailly  : Cailly, Yquebeuf, La-Rue-Saint-Pierre «La rivière le Cailly»15 kms

CYCLOTOURISME

Le circuit « Vers la haute vallée du Cailly » de 38 kms, emprunte de petites routes ombragées qui cachent nos petites chapelles, nos  colombiers, nos châteaux…

DIVERS

Visitez le site internet de la commune http://www.commune-cailly.fr/

Bosc-Guérard-Saint-Adrien

L’EGLISE SAINT PIERRE SAINT PAUL (XIIIe, XVe et XVIe)
p1030705Cette église date du 13ème siècle mais a été profondément remaniée au cours des siècles. A la fin du 15ème et au début du 16ème on y ajoute la tour clocher Saint Jacques.  Le projet devait être assez ambitieux puisqu’il est possible d’admirer à l’intérieur de l’église des départs d’ogives inachevées. Cette tour servait de sacristie.

La façade à damier de silex date du 16ème siècle. En 1724, le clocher est doté de 3 cloches, il n’en reste à ce jour qu’une pesant environ 421 kg et nommée Claude Leonore par messire Claude de la Motte de Bosc Guérard.

A la Révolution, l’église devient un magasin à salpêtre.

De 1844 à 1846, le berceau de la nef fut recouvert de plâtre, les sommiers coupés ou habillés de planches, le carrelage refait en terre cuite de Beauvais et les bancs actuels installés.

En 1866, la sacristie fut construite, le pignon de l’église modifié et la tour clocher devint une chapelle.

En 1944, un bombardement endommagea un vitrail et la toiture, celle-ci fut complètement refaite en 1987.

En 1996, une restauration de l’église permis à la voûte de retrouver sa forme originale. Dans la tour St Jacques, les briques de St Jean sont remises à nu et l’on supprime le plancher qui cachait les ogives gothiques. Dans le chœur, les deux statues de St Pierre et St Paul retrouvent leur polychromie d’origine.

LE PETIT PATRIMOINE

De la propriété des seigneurs de la Motte de Bosc Guérard jouxtant l’église, il ne reste que le pigeonnier en briques de St Jean.

Le château et la chapelle de Bosc-Théroulde : la chapelle, que l’on peut apercevoir dans le bois, dépend du château et a été construite vers 1655, par Adrien le Faë, en reconnaissance à Dieu qui avait préservé sa famille de la peste. Elle a d’ailleurs été un lieu de pèlerinage et est aujourd’hui devenue une habitation privée.

La Ferme du Plessis : c’est la plus ancienne bâtisse du village. Construite en brique et grès, elle date des 15ème et 17ème siècles, son colombier des 16ème est 17ème.

GOLF DE LA FORÊT VERTE

Le parcours d’une longueur de 6000 m sera un bon test pour les joueurs confirmés et un défit accessible et très plaisant pour les golfeurs moyens et débutants qui apprécieront le cadre, l’entretien et l’accueil. Légèrement vallonné, ce 18 trous compte 4 obstacles d’eau et plus de 50 bunkers qui défendent de vastes greens. Bar et restaurant sur place

RANDONNEE

Deux boucles de randonnée passent ou sont au départ de Bosc Guérard Saint Adrien :

FICHE E: Montville, Eslettes, Bosc Guérard Saint Adrien «Par monts et par vaux»13,5 kms

FICHE F : Montville, Mont-Cauvaire, Bosc Guérard Saint Adrien, Fontaine-le-Bourg «Le petit patrimoine rural» 19 kms

Ces fiches sont disponibles à l’office de tourisme du canton de Clères et sont en vente au prix de 0,35cts l’unité

DIVERS

Visitez le site internet de la commune http://www.bosc-guerard.fr/

Anceaumeville

L’EGLISE NOTRE DAME ET ST MARTIN (XIe et XVIIIe)

OLYMPUS DIGITAL CAMERACette église a été reconstruite peu à peu dans les trois derniers siècles. La nef renferme des parties du 16ème siècle. Le chœur en grès et en silex est de 1600, d’après l’abbé Cochet. Le portail et le pignon sont de 1781, remaniés depuis. Le baptistère en pierres est une cuve du 13ème siècle, retaillée sous Louis XIV. Devant le portail de l’église se trouvait une dalle à la mémoire d’un curé décédé en 1723. De 1802 à 1869, l’église n’eut que le titre de chapelle et fut desservie par le vicaire de Montville.

Un Retable ouvragé à la mode Louis XIII encadre une peinture de  l’Annonciation. Le tableau du retable porte l’inscription latine : « Voici la vierge qui conçut et enfanta le fils. » Saint Gilles, que l’on voit sur un petit autel latéral où il trône avec la croix et la biche symbolique, était l’objet d’un pèlerinage pour la guérison des enfants dont les pas demeuraient chancelants. « La matrone qui dirigeait l’incantation arrivait avec la mère et l’enfant, à l’heure de la messe, et déposait celui-ci devant le portail, faisait trois fois le tour de l’église en proférant quelques prières, puis constatant par un essai rapide que l’enfant ne marchait pas, elle entrait faire dire par le prêtre un évangile, ce qui consistait en l’imposition d’un pan de l’étole sur la tête de l’enfant et la récitation du commencement du premier chapitre écrit par Saint Jean »

 

LE MANOIR DE LA FERME DES MURS

Cette propriété, construite sur une ancienne vavassorie, date des 17ème et 18ème siècles. Elle abrite un colombier du 18ème siècle et un magasin d’antiquités.

 

RANDONNEE

Une boucle de randonnée passent par Anceaumeville : FICHE D : Mont Cauvaire, Montville, Anceaumeville «Le double four à pain»14 kms

Cette fiche est disponible à l’office de tourisme du canton de Clères au prix de 0,35cts l’unité

CYCLOTOURISME

Le circuit « autour de la Clérette » de 24 kms, passant par Anceaumeville, vous mènera au double four à pain de Mont-Cauvaire, au musée des sapeurs-pompiers de Montville et au parc d’attractions du Bocasse.

DIVERS

Visitez le site internet de la commune http://www.mairie-anceaumeville.fr/anceaumeville/

PRODUITS DU TERROIR SUR PLACE

_______________________________________________________

La Ferme du Village

95, route de Sierville – 76710 Anceaumeville

Fabrication et vente à la ferme de charcuterie sans colorant ni conservateur

Ouvert le vendredi et samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h.

Tél : 02 35 32 50 22

_______________________________________________________

Douceur gourmande

346, route de Dieppe -76710 Anceaumeville

Ventes de confitures artisanales et toutes gourmandises (chocolats belges, dragées, guimauves, pâtes de fruits…)

Ouvert vendredi et samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h.

Tél : 02 35 61 26 64 ou 06 61 47 68 11

Centre Abbé Pierre Emmaüs